Clôturer le terrain de sa maison neuve : quelle solution choisir ?

15 2021

Vous venez de faire construire votre maison neuve et souhaitez vous sentir vraiment chez vous ? La dernière étape avant d’emménager consiste donc à clôturer votre terrain. Différentes options s’offrent à vous selon vos envies et la configuration de votre terrain (isolé, en lotissement, etc.). Voici donc quelques idées pour vous aider à y voir plus clair.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez, chaque mois, une sélection de nos derniers articles les plus consultés

Pourquoi clôturer votre jardin ?

Que vous ayez construit sur un terrain isolé (en diffus) ou bien en lotissement, le premier avantage de la clôture est le gain d’intimité. En effet, vous réduisez ainsi le vis-à-vis avec le voisinage et vous protégez donc contre les regards indiscrets. Clôture votre terrain représente également une sécurité supplémentaire contre les effractions. Certaines clôtures plus hautes et plus sécurisées sont par exemple idéales pour limiter les tentatives de cambriolages. Enfin, si vous possédez un animal de compagnie, clôturer votre terrain l’empêchera de s’échapper. Sans oublier qu’une maison construite sur un terrain bien clôturé se vend et se loue plus cher, un point positif donc pour vos éventuels projets de location ou de revente.

La clôture végétale

La haie végétale fait partie des clôtures les plus plébiscitées. Elle apporte une jolie touche de verdure dans le jardin tout en protégeant efficacement du vis-à-vis. Il s’agit également d’une option 100% respectueuse de l’environnement et vous pouvez choisir les végétaux qui s’accordent le mieux avec le style de votre maison neuve. Parmi les arbustes les plus adéquats pour créer une jolie haie végétale on retrouve notamment le laurier, le thuya, le cyprès ou encore le troène. La clôture végétale est donc 100% naturelle mais c’est également l’une des moins chères à mettre en place. Elle nécessite toutefois beaucoup d’entretien avec 2 à 3 tailles par an. Concernant le prix de la haie végétale, comptez entre 30 et 110 euros du mètre linéaire selon l’arbuste choisi.

Le grillage

Pour les petits budgets, le grillage souple représente une solution très économique et facile à installer. Toutefois, il ne s’agit pas de l’option la plus esthétique pour clôturer votre terrain. Et il ne permet pas non plus de cacher le vis-à-vis. Le grillage est une bonne solution pour délimiter votre terrain et pour empêcher vos animaux de compagnie de s’échapper. Si vous souhaitez gagner en intimité, il vous faudra toutefois y associer un brise-vue de type canisse. De plus, le grillage résiste mal aux chocs et n’empêche pas les intrusions. Pour plus de robustesse vous pouvez également vous orienter vers du grillage rigide en panneaux, légèrement plus onéreux. Côté tarif, comptez environ 10 euros du mètre linéaire sans la pose.

Les panneaux occultants

La palissade ou les panneaux occultants peuvent également être une solution efficace, notamment si vous vivez en lotissement. Ils bloquent entièrement le vis à vis, sont résistants et sécurisés. Il en existe de toutes sortes, en bois naturel, en composite, en PVC, en aluminium, etc. Vous pouvez également opter pour les motifs de votre choix afin de donner du style à votre terrain. Vous pouvez les installer à même le sol à l’aide de poteaux ou bien les fixer sur un muret. Comptez entre 30 et 100 euros en moyenne pour des panneaux occultants en bois ou en PVC hors pose.

Le muret en pierre

Très élégant, le muret en pierre fait partie des clôtures les plus durables et les plus raffinées. Il peut être conçu en pierres naturelles, en pierres reconstituées, en pierres sèches ou encore en pierre de taille. Selon la hauteur du muret celui-ci pourra vous isoler du vis-à-vis, empêcher vos animaux de compagnie de s’échapper et même éviter les tentatives d’intrusions. Il s’agit souvent du mode de clôture privilégié sur un terrain en diffus donnant sur la campagne.  Pour la construction d’un mur de clôture en pierre, comptez entre 100 et 200 euros du m2 hors pose, pour un modèle en béton la facture sera moins élevée : entre 50 et 90 euros du m3.

La clôture en fer forgé

Très élégante, la clôture en fer forgé est appréciée pour son style raffiné et sa solidité. Elle propose généralement des motifs ajourés qui ne permettent pas de s’isoler des regards indiscrets. La clôture en fer forgé est en revanche très solide et permet de créer une séparation visuelle très esthétique entre votre maison neuve et celle de votre voisin. Ce type de clôture aux lignes élégantes peut également se décliner en pvc, en aluminium voire même en bois. Elle est souvent installée sur un muret. La clôture en fer forgé demande plus de travaux d’installation que le la pose de grillage ou de  panneaux occultants, son prix est également plus élevé. Il faut généralement compter plus de 200 euros du mètre linéaire sans la pose.

Les réglementations à respecter

Pour installer une clôture il y a toutefois quelques réglementations à respecter concernant :

– La hauteur de l’installation :  Au maximum 3,20 m sur un terrain situé dans une ville de plus de 50 000 habitants ou 2,60 m de haut maximum pour les villes de moins de 50 000 habitants.

– La distance avec la propriété voisine :  S’il s’agit d’une haie végétale de moins de 2m de haut, celle-ci peut être plantée à 0,5 mètre de la limite de propriété. Si la haie mesure plus de 2 m de haut, elle doit en revanche être installée à 2m de la limite de propriété. Les autres types de clôtures peuvent être posées sur la limite de propriété.

– Les règles du PLU : avant de choisir la clôture il est important de consulter le Plan Local d’Urbanisme de la commune Celui-ci peut imposer un type de matériau, un coloris, une hauteur maximale, etc.

Attention, si votre maison neuve se trouve dans un lotissement situé dans une ville dépourvue de PLU, des règles spécifiques peuvent s’y appliquer. Il est donc primordial de consulter en amont le cahier des charges du lotissement.