Quelles sont les démarches pour créer une extension ?

1 juillet 2021

Votre maison est devenue trop petite pour votre famille ? Vous avez envie de créer un espace en plus pour y installer un bureau, un salon cinéma ou une chambre d’ami ? Au lieu de déménager et de chambouler toute votre vie familiale,  vous pouvez opter pour l’extension .

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez, chaque mois, une sélection de nos derniers articles les plus consultés

En effet, qu’il soit vertical ou horizontal, l’agrandissement permet de gagner des mètres carrés supplémentaires. Toutefois, pour votre projet d’extension vous devez respecter quelques règles et réaliser des démarches spécifiques.
Voici dans le détail toutes les démarches à effectuer.

Un projet d'extension ?

Ave Buldi, créez et configurez votre extension idéale. Recevez gratuitement jusqu'à 3 propositions personnalisées des meilleurs pros !

Un projet d'extension ?
Lancez-vous !

Extension : les règles à respecter

Avant de vous lancer dans la conception de votre extension, il est important de consulter votre Plan Local d’Urbanisme (PLU). Celui-ci est disponible en mairie et vous permet de savoir quelles règles sont à respecter dans votre commune. En effet, vous trouverez toutes les informations nécessaires concernant le code d’urbanisme à respecter.

Le PLU

Le PLU vous donne notamment des indications sur les types de constructions autorisées dans votre zone. De même que les matériaux et coloris autorisés ou interdits, le recul nécessaire par rapport à la chaussée ou encore l’emprise au sol disponible.

Quelles sont les spécificités à prendre en compte

Vous avez cerné toutes les règles à respecter concernant votre projet d’extension. Vous devez maintenant prendre en compte les spécificités de votre habitation et de votre terrain. Un architecte ou un maître d’œuvre pourra vous assister afin d’étudier la faisabilité de votre projet.
De plus, les extensions de plus de 150 m² ou correspondant à plus de 30% de la surface totale existante, doivent respecter la réglementation RT 2012 qui sera bientôt remplacée par la RT 2020.

Agrandir sa maison : les démarches à effectuer

Avant de lancer vos travaux d’agrandissement , vous devrez déposer en mairie soit une déclaration préalable de travaux, soit un permis de construire. Aussi, la nature des formalités à réaliser dépend de la surface de votre agrandissement ainsi que de votre zone d’habitation.

Créer une extension avec PLU : quelles sont les démarches

Si vous résidez dans une zone urbaine dotée d’un PLU vous devrez donc soit :

  • Pour un agrandissement de moins de 40 m², vous devez déposer une déclaration préalable de travaux
  • Pour une extension supérieure à 40 m², vous devez déposer un permis de construire
  • Si l’extension de 20 à 40 m² porte la surface totale de la maison à plus de 150 m², il vous faut un permis de construire

Créer une extension sans PLU : quelles sont les démarches

Si vous résidez dans une commune non dotée d’un PLU, vous devrez soit déposer :

    • Pour une extension inférieure ou égale à 20 m² : Une déclaration de travaux
    • Pour une agrandissement supérieur à 20 m² : Un permis de construire
    • Si l’extension mesure moins de 20 m² mais porte la surface totale de la maison à plus de 150 m² : Un permis de construire
    • Si la structure porteuse est modifiée ou si la façade est modifiée suite à un changement de destination du bâtiment (par exemple si vous transformez le garage en chambre) : un permis de construire

Agrandissement : faire appel à un professionnel

Pour votre projet d’extension il est recommandé de faire appel à une professionnel. Cela afin d’avoir la garantie que vos travaux se dérouleront de la meilleure façon qui soit.
De plus, l’architecte ou le maître d’œuvre vous aidera dans vos démarches. Il vous apportera également des conseils précieux tant en terme de design que de performance énergétique.

En règle générale, le recours à un architecte n’est pas obligatoire pour les petits projets d’extension.
En revanche, la loi oblige à faire appel à un professionnel lorsque la surface totale de votre habitation après travaux d’agrandissement dépasse les 150 m².

Les différents styles d’extensions

Pour votre projet d’extension vous aurez le choix entre différents types et styles d’agrandissements. Vous pourrez dans un premier temps déterminer si vous souhaitez une extension verticale via une surélévation ou une extension horizontale. Plusieurs types d’agrandissements pourront alors vous convenir tels que :

    • – La véranda
    • – Les combles aménagés
    • – Le sous-sol aménagé
    • – Le garage transformé
    • – L’extension latérale
    • – La surélévation

Quel style donner à mon extension ?

Côté design vous avez le choix : construire dans le même style que votre habitation principale ou bien jouer sur les contrastes. N’hésitez pas à opter pour une extension moderne qui va dynamiser votre habitation traditionnelle. Mélangez également les matériaux  avec le bois, le métal, la pierre ou le verre qui donneront du cachet à votre maison.

Quelles étapes pour votre projet d’extension ?

Vous vous sentez un peu perdu parmi toutes ces règles et démarches à effectuer ? Voici un récapitulatif des étapes essentielles de votre projet d’agrandissement de maison.

Les démarches à effectuer pour créer une extension

  • – Consultez le PLU de votre commune
  • – Faites appel à un architecte (obligatoire lorsque la surface totale après travaux dépasse les 150 m²)
  • – Validez les plans de conception de votre extension
  • – Déposez votre déclaration préalable de travaux ou votre permis de construire
  • – Sélectionnez vos artisans
  • – Lancez les démarches de financement si vous passez par un prêt bancaire
  • – Lancez le début des travaux
  • – Effectuez votre déclaration d’achèvement de travaux auprès de la mairie une fois les travaux terminés

Vous savez désormais tout ce qui concerne les démarches à réaliser pour agrandir sa maison. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer afin de profiter d’un espace supplémentaire au cœur de votre logement.