Maison de plain-pied : avantages et inconvénients

1 avril 2020

La maison de plain-pied se présente sur un seul et même niveau. Une absence d’étage qui comporte bien des atouts et en fait un habitat très agréable à vivre au quotidien. Mais attention, ce type de construction n’est pas exempt défauts pour autant ! Accessibilité, agencement, entretien, coûts… découvrez si la maison de plain-pied est adaptée à vos besoins et à votre mode de vie. Découvrez ce que la maison de plain-pied réserve comme avantages et inconvénients.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez, chaque mois, une sélection de nos derniers articles les plus consultés

Je lance mon projet

Un projet de construction ? Créez votre maison idéale et recevez, gratuitement et sous 15 jours, jusqu’à 3 propositions personnalisées  !

Avantages de la maison de plain-pied

La grande facilité de circulation est un des atouts les plus évidents de la maison de plain-pied. L’absence d’escaliers simplifie les déplacements dans toute la maison, la rendant accessible à tous les profils. Idéale pour y grandir comme pour y vieillir, la maison de plain-pied convient à tous.  Aussi bien aux familles avec des enfants en bas âge comme aux seniors ou aux personnes à mobilité réduite. Avec elle, pas besoin de prévoir de barrière de sécurité, de garde-corps ou de monte-escaliers ! Une liberté de circulation qui s’accompagne d’une plus grande sécurité puisqu’elle réduit le risque de chutes, en tête des accidents domestiques, tout âge confondu.1

La maison de plain-pied offre un avantage essentiel

Ce type de construction offre également l’avantage d’être bien plus simple à aménager (et donc à déménager !). Tout d’abord, vous n’aurez pas non plus à composer avec l’inévitable espace perdu sous l’escalier. Ensuite, pas d’escaliers à gravir les bras chargés de lourds cartons. Pas de calcul savant à effectuer pour trouver l’angle qui permettra de monter vos meubles à l’étage… Sans marche, tout devient plus facile !

Facilité d’entretien : un avantage des maisons de plain-pied

Une facilité qui se retrouve d’ailleurs au quotidien, la maison de plain-pied s’avérant bien plus simple à entretenir. Qui n’a jamais passé l’aspirateur ou la serpillière dans un escalier le sait ! Sans oublier que sa façade moins haute permet également un nettoyage ou un ravalement plus aisé. Puisqu’une simple échelle suffit à atteindre ses moindres recoins.

La maison de plain-pied s’ouvre sur l’extérieur

Tant que nous en sommes à l’extérieur, rappelons aussi que dans une maison de plain-pied, chaque pièce peut avoir son propre accès sur le jardin (selon la configuration de ce dernier, cela va de soi) ! En remplaçant les fenêtres classiques par des baies vitrées ou des portes-fenêtres, les frontières entre intérieur et jardin s’abolissent en été. Les pièces bénéficient d’une agréable impression d’ouverture, et aussi d’une belle luminosité !

Tous les styles sont possibles

Enfin, côté architecture, la maison de plain-pied a tout pour plaire au plus grand nombre. Car il est loin le temps où la diversité de styles freinait certains propriétaires ! Esthétique  traditionnelle ou moderne , en L, en U, à  toit plat ou incliné … Les constructeurs, maîtres d’oeuvre et architectes rivalisent d’imagination pour proposer des modèles correspondant à toutes les envies.

Inconvénients de la maison de plain-pied

Le premier inconvénient : à superficie égale, la  maison de plain-pied à l’inverse d’une maison à étage , occupe forcément plus de terrain ! Une emprise au sol plus importante qui réduit par la même la taille de votre jardin. Et si les dimensions de ce dernier vous importent peu, sachez que vous ne serez pas complètement libre pour autant de choisir la taille de votre maison. Il vous faudra en effet respecter le CES (coefficient d’emprise au sol) prévu dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune qui détermine  la surface constructible de votre terrain  par rapport à sa superficie totale.

Des frais supplémentaires à prévoir

De plus, qui dit emprise au sol plus grande dit aussi travaux de terrassement et de fondations plus importants. Ce qui n’est pas toujours sans incidence sur le coût final de construction ! On estime ainsi en général qu’à partir de 100 m2, une maison de plain-pied sera plus onéreuse qu’une maison traditionnelle à étages. À partir de cette surface, un comparatif s’impose donc avant d’ élaborer les plans de votre construction  !

Maison de plain-pied : circulation moins fluide

Selon sa taille, l’agencement des différents espaces peut également être un point plus problématique dans une maison de plain-pied. Si on apprécie souvent ses grands volumes qui offrent des espaces de vie si conviviaux, la séparation des espaces jour/nuit peut quant à elle s’avérer plus délicate. La proximité des chambres entre elles et/ou avec le salon peut en effet nuire à la tranquillité de chacun, rendant la maison de plain-pied moins propice au repos et à l’intimité…

Enfin, certains trouvent parfois qu’avec son niveau unique, la maison de plain-pied manque justement de hauteur, voire de « point de vue ». Il est sûr que si vous rêvez d’un balcon et d’horizon, ou encore d’un terrain en pente, la maison de plain-pied n’est pas faite pour vous !

En résumé

Confort de circulation, simplicité d’aménagement, facilité d’entretien ou encore ouverture pour l’extérieur… En résumé, les avantages de la maison de plain-pied en font un habitat très agréable à vivre, notamment pour les familles et les seniors. Elle demande malgré tout de bien choisir son terrain et surtout de bien penser à son agencement pour offrir assurer un parfait équilibre entre convivialité et intimité !

 

1 : Enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC)