Construction : 10 critères pour bien choisir son terrain

3 août 2020

Trouver et choisir le terrain… C’est bel et bien la base de votre projet de construction de maison ! Opter pour un emplacement à la campagne ou en ville. Dans un lotissement ou sur une parcelle isolée. Tout en longueur ou plutôt large. En pente ou sur une surface plane, … Autant d’alternatives qui vont déterminer votre projet de construction. Mais aussi votre futur mode de vie. Voici les 10 critères à garder en tête pour vous orienter au mieux dans la recherche de votre terrain.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez, chaque mois, une sélection de nos derniers articles les plus consultés

1 Le prix de vente du terrain

Le prix est évidemment un critère primordial qui va fortement orienter votre recherche de terrain. Il doit être en phase avec vos moyens, vos besoins et le prix du marché local. Il est bon d’avoir une idée de son enveloppe globale avant de lancer la recherche du terrain. On peut ainsi se fixer un budget maximal.

2 Choisir la localisation du terrain

En fonction de votre mode de vie, vous préférerez vous tourner vers une parcelle isolée ou plus urbanisée. En ville, les terrains à vendre rentrent aujourd’hui souvent dans des programmes de construction de lotissement. Ici, seuls vos goûts et vos habitudes de vie pourront vous permettre de faire le bon choix ! Choisir un terrain isolé permet généralement d’obtenir un prix au m² plus faible. Vous profiterez aussi d’un environnement au calme. Mais ce type de terrain est bien souvent non viabilisé, c’est-à-dire non raccordé aux différents réseaux. Cette étape nécessaire pour débuter votre chantier est donc à prévoir dans votre budget.

3 La superficie et la configuration du terrain

C’est votre maison qui doit s’adapter à votre terrain, et non l’inverse ! Et un projet de construction peut être radicalement différent d’un terrain à l’autre. Il faut ainsi prendre en compte la superficie et la forme du terrain pour imaginer une construction qui s’y implante harmonieusement. C’est en analysant l’ensemble de ces éléments que vous pourrez imaginer un projet de plain-pied ou à étage(s).  Même chose pour les proportions de votre maison dans son ensemble et sa situation sur le terrain.

4 L’orientation

Choisir un terrain en pente peut être un vrai plus pour la vue ainsi que pour la consommation énergétique de votre logement. En effet, une exposition de votre maison vers le Sud sur un terrain en pente permettra de profiter plus longtemps de la chaleur du soleil.

5 L’environnement actuel et futur du terrain

Avant de choisir, veillez à voir un peu plus loin que les limites de votre terrain. Considérez l’environnement proche. Des usines ou autres sources de nuisances environnantes pourraient dévaloriser votre achat.

Renseignez-vous en mairie

Si les alentours vous semblent correspondre en tous points à vos attentes, il est pourtant possible que cela change dans les mois ou années à venir. La construction d’une autoroute ou d’un aéroport voisin pourrait en effet changer radicalement la donne ! Pour éviter les mauvaises surprises, rapprochez-vous de la mairie de la commune concernée pour connaître les grand projets de construction et d’aménagement à venir.

Questionnez vos futurs voisins

Enfin ne vous privez pas d’aller frapper aux portes des maisons alentours pour rencontrer vos futurs voisins et leur poser quelques questions sur la vie de quartier. Cela vous permettra de vous faire une idée fiable des avantages et inconvénients à vous installer ici.

6 Le Plan Local d’Urbanisme

Même s’il semble remplir tous vos critères, n’allez pas trop vite en besogne et prenez le temps de choisir le terrain. Consultez le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune avant de passer à l’achat. Cela vous assurera que l’emplacement est bien constructible et que votre projet de construction est en accord avec les règles fixées par la commune.

7 Le coût de viabilisation

Si vous choisissez de jeter votre dévolu sur une parcelle isolée, sachez que des frais de viabilisation du terrain sont à prendre en compte. Il faudra en effet raccorder l’emplacement aux réseaux d’énergie, d’eau et de téléphone, et installer le tout à l’égout ou bien une fosse septique.

8 La qualité du sol

C’est un point qui peut influer sur le budget global de votre projet de construction : le sol de votre futur terrain.

Faites appel à un pro

Renseignez-vous auprès du vendeur pour savoir s’il dispose d’une étude de qualité du sol. Pour un diagnostic fiable, faites appel à un professionnel qui sondera le sol pour vous fournir une analyse complète. De même, votre architecte, constructeur ou maître d’œuvre procédera d’abord à une analyse de sol avant le lancement du chantier.

9 La couverture réseau

Cela peut paraître accessoire, mais un mauvais réseau 3G ou téléphonique a le don de gâcher le quotidien. Un signal trop faible pourrait en effet vous empêcher de profiter des services télévisuels gratuits. Mais aussi de votre ligne téléphonique et d’un accès fiable à Internet.  Vérifiez donc la qualité de la réception au moment de la visite de votre terrain.

10 Les différentes taxes

Une fois votre permis de construire en poche, vous serez visé par la taxe d’aménagement. Celle-ci est calculée en fonction de votre surface de construction et varie d’une commune à l’autre. C’est donc un élément important à prendre en compte au moment de choisir votre terrain. Il en va de même pour la taxe d’habitation et la taxe foncière, qui s’ajoutent à l’addition. N’oubliez pas de vous renseigner sur ces coûts qui s’ajouteront au remboursement de votre prêt bancaire.