Comment faire baisser le coût de sa construction ?

17 décembre 2018

Lorsqu’on part de zéro en se lançant dans un projet de construction de maison, le nombre de postes de dépenses à prévoir peut affoler ! Mais à chaque étape de votre projet, il est possible d’optimiser les coûts en faisant les bons choix pour, au final, faire construire votre maison tout en maîtrisant votre budget. De la recherche du financement jusqu’à la réalisation des finitions, en passant par les plans, voici nos astuces pour une construction en toute sérénité.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez, chaque mois, une sélection de nos derniers articles les plus consultés

1 Un financement calculé au millimètre

Avant toute chose, commencez par prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire afin de connaitre votre capacité d’emprunt. Mais gardez en tête que votre banque habituelle n’est pas nécessairement la plus intéressante pour votre prêt immobilier. Avant de prendre une décision, soyez bien au fait des taux pratiqués et n’hésitez pas à effectuer des simulations sur les comparateurs de crédits immobilier. Faites ensuite jouer la concurrence en consultant d’autres banques ou un courtier en crédit immobilier par exemple.

Enfin, une fois le prêt signé, il sera difficile de négocier une rallonge induite par une estimation trop juste. Prenez le temps de bien budgéter votre projet pour emprunter le bon montant au bon taux. Et n’omettez pas de prévoir une enveloppe pour les imprévus.

2 Quelques coups de pouce financiers

De nombreuses aides et incitations fiscales ont été mises en oeuvre par l’Etat pour porter le marché de la construction. Parmi les aides auxquelles vous êtes potentiellement éligible citons le prêt à taux zéro (PTZ), et le prêt action logement (anciennement appelé prêt 1 % employeur). Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire et de votre employeur.

Bien qu’elle soit facultative, il est fortement recommandé d’opter pour une assurance de prêt pour vous protéger, ainsi que vos proches en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès. Sur ce poste il est possible de réaliser des économies allant de 1000 à 10 000 euros en fonction de la durée et du montant du prêt, notamment grâce à la délégation d’assurance. De plus, depuis le 1er janvier 2018, avec l’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin de la loi Sapin 2, il est possible de changer tous les ans d’assurance de prêt, permettant ainsi de réaliser des économies supplémentaires.

3 Un terrain sur de bonnes bases

Généralement, un terrain se trouvant en zone de lotissement a l’avantage d’avoir été viabilisé, même si il coûte globalement plus cher qu’un terrain équivalent en zone isolée. Pour ne pas être dépassé par le coût que peut représenter un terrain non viabilisé, il faut savoir estimer le montant des coûts de viabilisation. Ils dépendent de la nature du sol, de la configuration du terrain, de son éloignement aux réseaux communaux existants, et aussi de votre projet de construction. Celui-ci devra d’ailleurs être pensé conformément au terrain, pour en tirer tous les avantages et ne pas imposer des exigences qui pourraient coûter cher.

4 Une mise en concurrence des prestataires

Afin de sélectionner le professionnel de la construction qui vous proposera le meilleur projet au meilleur prix, n’hésitez pas à en consulter plusieurs.

Vous avez également la possibilité d’utiliser le service Buldi : configurez en ligne votre maison, trouvez les meilleurs professionnels près de chez vous pour réaliser votre projet et recevez gratuitement des propositions sur-mesure sous 15 jours.

5 Des plans rationnels

Les plans de votre future maison doivent avant tout être conformes à votre mode de vie, au rythme de toute la famille et à vos habitudes. Mais il est bon de savoir que plus une maison se rapproche d’une forme compacte, moins elle coûte cher en matériaux et en main d’œuvre. Avec une maison carrée ou rectangulaire, vous économisez en effet les mètres linéaires, et c’est là-dessus que se basent les devis de construction. Si vous voulez économiser des frais au moment de faire construire, il vaut donc mieux éviter les décrochés de murs, les formats de maisons en L ou en U. Une forme compacte, de moins de 100 mètres carrés et de plain-pied est le projet le plus économique. En revanche, si votre projet dépasse 100 mètres carrés, il peut être intéressant d’ajouter un étage pour économiser des frais au niveau des fondations, de la charpente et de la toiture.

6 Des choix arrêtés avant le début du chantier

Ce qui fait bien souvent gonfler la facture, ce sont les changements de plans et les ajouts d’options après le début du chantier. Plus compliqués à mettre en œuvre une fois que l’ensemble des plans ont été validés, ces petits changements peuvent vous coûter cher. Prenez donc le temps nécessaire avant de lancer le chantier pour réfléchir aux moindres détails afin de ne rien regretter.

7 Choisissez les bons matériaux

Pour choisir les matériaux de construction de votre maison, la recherche du meilleur rapport qualité/prix doit rester dans votre esprit. Mais il faudra avant tout choisir les matériaux en fonction de la nature de votre logement et de votre mode de vie : résidence principale, pied-à-terre, projet locatif, … ? Vous aurez ainsi des besoins différents. Faites confiance aux professionnels de la construction qui vous accompagnent pour vous orienter vers les bons choix.

8 Mettez la main à la pâte

Un bon nombre de professionnels proposent de livrer votre maison selon plusieurs niveaux d’achèvement. Et c’est là que vous pouvez entrer en jeu ! Poser un parquet flottant ou encore peindre des murs… autant de finitions qu’il est possible de réaliser soi-même pour baisser le coût de la construction de sa maison.

9 Un abri plutôt qu’un garage

Un abri protégera votre voiture des intempéries et préservera votre budget. Le car port sera en effet beaucoup moins cher à ériger qu’un garage en dur et vous pourrez peut-être même le construire vous même. Et si le budget le permet plus tard il sera toujours possible de construire un garage en dur !